Dyptique_Benoit Perrier

À la rencontre de Benoit Perrier, conseiller en environnement.

Benoit est d’abord géologue ! Après avoir passé quelques années en Abitibi à travailler dans l’exploitation minière, il s’est installé à Montréal et a fait une maîtrise en environnement. Il a été engagé au Port de Montréal une première fois en 2000, mais a quitté la ville en 2010, avant de revenir quelques années plus tard. Il est de nouveau parmi nous depuis 2016.

Ils sont trois conseillers en environnement au Port. L’équipe veille à ce que les opérations portuaires se déroulent de façon à réduire le plus possible les impacts sur l’environnement. Ils travaillent donc avec tous les départements : infrastructure, immobilier, communications, etc. Ils s’assurent que toutes les entreprises qui opèrent les terminaux respectent les clauses environnementales de leur bail. Et bien évidemment, ils sont impliqués dans tous les grands chantiers et projets du port pour déterminer les types d’études ou d’évaluations environnementales qui doivent être réalisées. L’objectif : identifier les impacts des différents travaux et prévoir les mesures d’atténuation à mettre en place.

Les règlements environnementaux évoluent rapidement et Benoit doit rester informé des nouveautés en tout temps. Un vrai défi compte tenu de la variété d’activités que nous avons au port de Montréal ! Car en plus des terminaux à conteneurs, nous avons toutes sortes de vrac : sucre, sel, métaux divers, engrais, etc. « Ça nous confronte à une variété de situations et c’est ce qui rend l’emploi très intéressant », nous dit-il. Depuis quelques années, il s’occupe même de la plantation d’arbres 🌳 ! Mais, pour lui, la vraie récompense dans son travail est de voir, au fil des années, l’amélioration de notre performance environnementale, autant dans nos activités que dans celles de nos locataires. Et cette amélioration est bien visible ! D’ailleurs, nous atteignons les plus hauts standards dans quatre des cinq indicateurs de performance de l’Alliance Verte (programme de certification environnementale pour l’industrie maritime nord-américaine).

Sur une note plus personnelle, nous avons appris en faisant l’entrevue avec Benoit que, dans son jeune temps, il fut animateur de camps de jour. Malheureusement, il dit ne pas se souvenir d’avoir eu un surnom d’animateur… dommage 😜. Benoit a une grande passion : le plein air ! L’hiver, il est fanatique de ski de fond (il a participé pendant huit ans au Marathon Canadien de Ski : 160 km en deux jours). L’été, il se tourne surtout vers le vélo et la randonnée pédestre. Il est très fier d’avoir grimpé le Mont-Blanc, en France. C’est effectivement très impressionnant comme accomplissement, bravo Benoit ! 🏔️

Vous avez des commentaires ou questions pour Benoit ? Écrivez-les dans la section commentaire sous la publication dans Facebook.

À découvrir aussi :