carnet-aut2012_babillard-parole-1

« Demain matin, nous travaillerons à la réfection de la couronne du quai M6 au bollard 42 ! »

Si vous ignorez ce qu’est un bollard, vous risquez de ne pas vous présenter au chantier à l’heure ! Pourtant, ces indications sont complètes et extrêmement précises.

Vous ne le savez peut-être pas, mais vous connaissez très bien le bollard. Tout le monde le connaît, puisqu’il existe dans tous les ports du monde et qu’il en est même devenu un symbole. Un bollard, c’est cette structure de fonte, trapue et généralement munie de deux bras courts, autour de laquelle on enroule et on attache les amarres d’un navire accosté au quai.

Un peu plus de 900 bollards pavoisent linéairement les quais du Port de Montréal. Ils servent à amarrer les navires, bien sûr, mais ils constituent également des repères fixes pour les gens qui travaillent aux opérations du port. L’équipe de géomatique du port les a tous localisés au centimètre près. Comme repère de nivellement, ils servent d’assise aux opérations d’arpentage : on les a percés afin de pouvoir y introduire un ancrage pour fixer une antenne GPS lors des campagnes annuelles de mesures et mouvements des quais. On vérifie ainsi la solidité des installations sur une base périodique. Ils sont devenus des bollards intelligents. Des bols, quoi !

À découvrir aussi :