conteneurs-hapag-lloyd-low

Vous les voyez généralement empilés sur les porte-conteneurs entrants ou sortants du Port de Montréal et sur les terminaux. Facilement commutables des bateaux vers les trains ou les camions, les conteneurs d’aluminium ou d’acier arborent différentes couleurs (bleu, orange, rouge, blanc, gris, etc.) ainsi que les logos des sociétés qui les transportent.

De formats variés, les conteneurs les plus utilisés sont généralement d’une longueur de 20 ou 40 pieds. Le conteneur de 20 pieds, ou équivalents vingt pieds (EVP), s’est imposé à titre de norme de l’industrie, si bien que le volume de chargement et la capacité des navires sont mesurés en EVP. Le conteneur de 40 pieds – correspondant à deux EVP – est appelé « équivalents quarante pieds (EQP) ». Il s’agit du format le plus couramment utilisé à l’heure actuelle. Certains conteneurs sont climatisés pour le transport de produits thermosensibles.

Un numéro unique est attribué à chaque EVP ou EQP pour déterminer le titulaire du conteneur ou l’expéditeur de la marchandise et assurer un suivi partout dans le monde.

Mais que transportent exactement ces mystérieuses boîtes?

À peu près tout ce que l’on utilise ou consomme au quotidien.

En 2016, le Port de Montréal a manutentionné 1 447 566 EVP contenant notamment des aliments, des produits frais comme des fruits et légumes, de l’équipement électronique et du papier. Voici les principaux types de produits transportés par conteneurs en 2016 :

• Aliments : 2,34 millions de tonnes
• Produits forestiers : 2,13 millions de tonnes
• Céréales : 1,02 million de tonnes
• Produits métallurgiques : 1,02 million de tonnes
• Matériaux de construction : 674 867 tonnes
• Produits sidérurgiques : 645 853 tonnes
• Véhicules et accessoires : 413 694 tonnes
• Produits chimiques : 353 465 tonnes
• Minerais ferreux ou autres : 237 030 tonnes
• Produits textiles : 179 927 tonnes

La prochaine fois que vous dégusterez un repas ou une boisson, que vous écouterez de la musique ou la télévision, que vous travaillerez à l’ordinateur ou vous habillerez, rappelez-vous que vous consommez, utilisez ou portez sûrement des produits ayant traversé l’océan à bord de l’un de ces conteneurs.

À découvrir aussi :