Dyptique_Yves Gilson

À la rencontre de Yves Gilson, notre directeur Marketing et Croisières, Croissance et développement.

Yves a un parcours plutôt atypique et on peut dire qu’il n’a certainement pas peur du changement !

Arrivé en novembre 2008 au Port de Montréal comme conseiller en communication, Yves gravit rapidement les échelons et accède au poste de chef. Quelques mois plus tard, il devient directeur des Communications par intérim, avant d’être nommé chef Marketing en 2013. En 2015, il est nommé à son poste actuel comme directeur Marketing et Croisières. Il porte donc deux chapeaux ici au Port de Montréal ! 🎩

Dans le cadre de ses fonctions de directeur Marketing, il a l’importante tâche de faire connaitre le port de Montréal à l’international. Il utilise donc toutes sortes de moyens pour présenter nos avantages : campagnes publicitaires, site web B2B, comptes LinkedIn, brochures… Il doit toujours garder en tête qu’une personne en Inde, en Chine ou en Afrique, par exemple, ne sait pas nécessairement où se situe Montréal et quels sont les atouts concurrentiels de son port. Il en revient donc à Yves et à l’équipe de Croissance et développement de trouver des moyens de faire connaitre tout notre potentiel afin d’attirer de nouveaux clients.

Du côté des croisières, il fait du développement d’affaires. L’objectif : conserver nos clients actuels qui ont déjà choisi Montréal comme destination, bien sûr, mais aussi attirer de nouvelles compagnies, que ce soit pour des croisières internationales ou fluviales à destination des Grands Lacs. Il travaille donc étroitement avec Croisières Montréal.

Maintenant, jetons un coup d’œil à son parcours avant d’arriver chez nous qui démontre bien sa personnalité plutôt audacieuse !

Tout d’abord, saviez-vous qu’Yves est né en Afrique, au Congo belge ? À l’âge de 2 ans, la famille rentrait en Belgique où il a grandi et fait sa maîtrise en communications sociales, spécialisation Presse & Information. Il est ensuite parti à Washington aux États-Unis, pour travailler comme journaliste indépendant. Il a notamment écrit pour des publications belges, mais également pour des publications du Québec comme la Revue Commerce et le quotidien Le Soleil, en plus de faire des piges comme correspondant radio pour CJMS, aujourd’hui CKAC. Il est ensuite venu travailler à Montréal pour le magazine Affaires Plus. Six ans plus tard, il est retourné à Bruxelles pour travailler comme directeur des programmes dans un institut de formation pour les journalistes. Toujours pour le travail, il s’est ensuite déplacé à Maastricht aux Pays-Bas, au Centre du journalisme européen. Cet emploi lui a permis de sillonner l’Europe de long en large. En 2002, il a eu l’occasion de devenir conseiller européen sur un programme d’appui aux médias en Algérie tout en travaillant parallèlement à ce mandat comme responsable du développement des programmes internationaux à l’Institut des Hautes Études de Communications Sociales à Bruxelles. Puis, il est finalement revenu au Québec en 2006 où il a travaillé comme rédacteur-en-chef adjoint du magazine PME avant de s’ancrer au Port de Montréal en 2008 ! Ouf, il en a parcouru des kilomètres avant d’arriver chez nous ! 😃

Nous avons appris plusieurs choses sur Yves. Il est amateur de lecture, surtout de romans policiers, ainsi que de basketball, auquel il a joué au niveau provincial. Aujourd’hui, il est sur le conseil d’administration d’une petite compagnie de théâtre belgo-québécoise à Montréal qui s’appelle Théâtre L’instant. Du 23 au 26 octobre prochain, le théâtre mettra à l’affiche la pièce comique Un fil à la patte de Georges Feydeau avec, parmi ses vedettes, notre directeur Marketing et Croisières, Yves Gilson ! La pièce est montée dans le cadre d’une levée de fonds et réunit sur scène des membres du CA et des acteurs plus chevronnés. Yves y joue le rôle, petit, certes, mais très drôle d’Ignace de Fontanet, un homme sympathique, mais à l’haleine très dissuasive. Pour plus d’information sur la pièce : https://www.facebook.com/events/390276078560880/

Vous avez des commentaires ou questions pour Yves ? Écrivez-les dans la section commentaire sous la publication dans Facebook.

À découvrir aussi :